L'HISTOIRE DU MOUVEMENT 

Créé en 1943, le mouvement Familles Rurales se fonde, dès l’origine, sur le principe de l’entraide entre les familles.

 

Après la seconde guerre mondiale, tout est à (re)construire. Ne pouvant résoudre seule des problèmes qui se posent à elles, des familles décident de se regrouper pour améliorer leurs conditions de vie. Elles se constituent en associations : c’est la naissance du Mouvement Famille Rurale. (qui deviendra Familles Rurales à partir de 1991).

C’est ainsi que la solidarité entre les villes et les campagnes s’organise, se traduisant par des colis de nourriture aux citadins et l’accueil des enfants pour des séjours plus ou moins longs.

 

Dans les années 1950, de nouvelles activités se mettent en place : le prêt d’appareils ménagers communs comme la machine à laver circulant de hameau en hameau, ou encore « les ruches » ancêtres de nos actuels centres de loisirs …

Afin d’aider les femmes dans la gestion de la maison au quotidien, le Mouvement lance « les comptes de la ménagère » en 1957.

 

La décennie suivante est marquée par l’émancipation des femmes. Familles Rurales accompagne cette évolution sociétale en créant, dès 1967, ses « clubs féminins » avec comme mot d’ordre : « L’engagement grandit et libère, il faut encourager les femmes à oser. »

 

Dans les années 1970, l’exode rural est à son apogée. Les associations Familles Rurales organisent alors des transports scolaires et des services de cantine pour les enfants dont le domicile est éloigné de l’école. En 1973, près de 50 000 écoliers sont conduits  par 1 000 associations.

Les centres de loisirs et les clubs d’aînés se développent également pendant cette période.

En 1977, on dénombre plus de 1 000 « clubs de joie de vivre » où se retrouvent les aînés pour échanger et partager des activités.

 

Les années 1980 sont marquées par le développement « des garderies familiales rurales ». Proposés par les associations locales, ces services permettent aux enfants de s’épanouir et aux parents de concilier au mieux leur vie familiale et professionnelle.

 

Au cours de la décennie suivante, afin de répondre aux besoins des territoires ruraux, les associations Familles Rurales développent des structures itinérantes d’accueil de la petite enfance.

Les Relais Familles sont créés en 1992. Lieux d’accueil et d’écoute, ils permettent à chacun, au sein d’une commune, d’accéder à des informations, d’échanger et de partager un moment de convivialité.

En 1998, des réseaux d’écoute des parents et des groupes de parole sont mis en place. Le but est de permettre aux parents d’échanger, de cerner et mieux appréhender leur mission éducative.

 

Des années 2000 à aujourd’hui

Soucieux de défendre les intérêts des familles, le Mouvement Familles rurales se bat pour que la famille soit reconnue et soutenue à sa juste place par les Pouvoirs Publics. Il mène de nombreuses initiatives pour contribuer à préserver un lien social. Il cherche aussi sans cesse à s’adapter aux mutations contemporaines en proposant des actions dans de multiples domaines : parentalité, prévention routière, éducation à la santé, développement durable, …